Ce site Web vise à faire connaître l’histoire autochtone et les lieux qui en sont encore témoins aujourdhui. Y ont contribué des étudiants et étudiantes à la maîtrise en informatique appliquée à l’histoire de l’Université de Sherbrooke, en collaboration avec le Comité w8banaki de coordination de la recherche et le Bureau du Ndakina du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki.

Le site utilise (avec autorisation de l’usager) la géolocalisation. Aucune donnée liée à cette dernière n’est sauvegardée. Votre position est indiquée par une tortue rouge. La tortue est un symbole que l’on retrouve dans toutes les cultures autochtones et il est lié au mythe de la création du monde.

Uiesh veut dire en innu « quelque part; aux alentours de » et c’est aussi le titre d’un recueil de poésie de la poétesse innue Joséphine Bacon.

Nous utilisons l’ethnonyme W8banaki au lieu d’Abénaquis et son pluriel : W8banakiak. Le 8 se prononce comme un « on » nasal. Nous utilisons aussi Haudenosaunee au lieu d’Iroquois, Anishinaabeg au lieu d’Algonquin et Wendat au lieu d’Huron, sauf lorsqu’il s’agit d’une citation ou d’un nom de lieu consacré.

Pour plus d’informations sur le projet, contactez son responsable : Tristan Landry

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Licence Creative Commons

Les tuiles du fond de carte sont de Stamen Design, sous license CC BY 3.0. Les données proviennent d’ OpenStreetMap, sous license CC BY SA.

Merci à Edgard Blanchet, David Bouchard, Vicky Desfossés-Bégin, Thomas Lord, Jean-Nicolas Plourde, Léon Robichaud, Joshua Vachon.

Une collaboration de

Le site est associé à un code QR si vous voulez aider à sa diffusion.

Vous pouvez également télécharger et imprimer le poster promotionnel. Il fait 50 x 70 cm, donc ajuster les paramètres avant d’imprimer en 8 x 11 po.

Bibliographie

BARBEAU, Marius. Mythologie huronne et wyandotte. Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 1994, 439 p.

BARRY, Gwen. « La ‘piste Bécancour’ : Des campements abénaquis dans l’arrière-Pays », Recherches amérindiennes au Québec, vol. 33, no. 2 (2003): 93–100.

CHARLAND, Philippe. « Définition et reconstitution de l’espace territorial du nord-est américain : la reconstruction de la carte du W8banaki par la toponymie abénakise au Québec ». Thèse de doctorat (géographie), Montréal, McGill University, 2005.

CHARLAND, Thomas. « Un village d’Abénakis sur la rivière Missisquoi ». Revue d’histoire de l’Amérique française, vol. 15, n° 3, 1961, p. 319‑332.

FRENETTE, Jacques. « Crespieul, ancienne réserve abénaquise (1851-1911) ». Recherches amérindiennes au Québec, vol. 33, n° 2, 2003, p. 57‑69.

GÉRIN, Léon et Denis VAUGEOIS, dir. Les Hurons de Lorette. Sillery, Québec, Septentrion, 1996, 346 p.

GILBERT, René. Présence autochtone à Québec et Wendake. Québec, Éditions GID, 2010. 192 p.

HOUDE, Patrick. « Le massacre de la mission de Saint-François : mécanismes de domination et allégeance des Abénaquis à l’autorité coloniale britannique (1754-1814) ». Mémoire de maîtrise (histoire), Université de Sherbrooke, 2012, 150 p.

LABELLE, Kathryn Magee. Le pari de la dispersion: une histoire des Ouendats au dix-septième siècle. Québec, Presses de l’Université Laval, 2014, 289 p.

MAURAULT, Joseph A. Histoire des Abenakis depuis 1605 jusqu’à nos jours. Berlin, Boston, De Gruyter Mouton, 2019 (1969)

MORAZAIN, Jeanne. « Sutton, terre des Abénakis ». Histoire Québec, vol. 19, n° 3, 2014, p. 15‑19.

SAVOIE, Sylvie. « Les Abénaquis au Québec : des grands espaces aux luttes actuelles. » Recherches amérindiennes au Québec, vol. 33, n° 2, 2003, p. 3‑5.

SÉVIGNY, André-Paul. « Identification et localisation des groupements abénaquis au 17e et 18e siècles ». Thèse de doctorat (géographie), Université de Montréal, 1973.

TREMBLAY, Roland. Les Iroquoiens du Saint-Laurent: peuple du maïs. Montréal, Éditions de l’Homme, 2006.

TREYVAUD, Geneviève et Michel PLOURDE. Les Abénakis d’Odanak, un voyage archéologique. Odanak, Musée des Abénakis, 2017.

VINCENT, Marguerite et Pierre H. SAVIGNAC. La nation huronne: son histoire, sa culture, son esprit. Sillery (Québec), Septentrion, 1995.

Dans les coulisses d’Uiesh…

L’idée à la base était de publier une carte en ligne en utilisant que du code. Une carte qui ferait écho aux composantes autochtones de notre jardin historique. Cela a impliqué la maîtrise de Leaflet pour publier des cartes dynamiques Web; des connaissances en HTML et CSSInkscape pour créer des marqueurs personnalisés; AWS pour héberger un projet; Javascript pour créer une liste déroulante. Le projet a ensuite évolué pour devenir une application Android. J’ai réussi à créer une version de débogage qui fonctionnait très bien, avec même un chant de hibou quand on changeait de région! Pour ce faire, nous avons vu Cordova pour transformer le projet en appli; et ses extensions; le débogage; Android Studio. Mais quand est venu le temps de verser l’appli dans Google Play, j’ai rencontré une erreur Java qui m’empêche de finaliser la publication dans la boutique. Or, jai épuisé le temps que je m’étais réservé pour ce projet et l’appli est donc sur la glace pour le moment…

D’aucuns demanderont pourquoi de toutes façons opter pour une appli Android plutôt que de publier la carte uniquement sous forme de site Web? À cette critique tout à fait légitime, je serais tenté de répondre par un extrait d’une de mes séries télé préférées:

J’espère avoir le temps pendant ma sabbatique de me remettre à Android Studio et Google Play, voire apprendre un peu de Java pour finaliser l’appli, ne serait-ce que pour acquérir les compétences nécessaires à la réalisation d’un autre projet que j’ai en tête, sur la bière et son histoire…